Vannes Cyclo Randonneurs : site officiel du club de cyclotourisme de VANNES - clubeo

la Beercyclette ... Qu'est ce que c'est ??

14 octobre 2017 - 20:37

Mais quelle belle idée. Brillante, lumineuse, superbe idée. Et c’est une Lilloise, France Willemyns, qui l’a eue la première : avec sa beercyclette, elle sillonne les événements pour abreuver les assoiffés de bières artisanales. Un triporteur. Avec des tireuses à bières dessus. 

« J’ai longtemps travaillé dans l’événementiel, raconte France. Et je me disais qu’il manquait quelque chose. J’aimais bien l’idée du triporteur. » Son compagnon est, lui, grand amateur de bière. Et voilà, l’idée était trouvée. « J’ai trois pompes à bière. C’est important de ne pas en faire moins si on veut une vraie offre variée et de qualité. » Trois vrais fûts de 20-30 litres que le triporteur réfrigère parfaitement.

Ses relations dans son ancienne vie lui permettent de travailler avec la Brasserie des Sources, qui ne produit pas moins que la Bellerose, l’Estaminet, et dont le propriétaire détient aussi la Brasserie du Catteau, d’où sort l’excellente Vivat.        De la bonne bière, donc, transportée par un joli petit vélo un peu vintage, qui rend le tout très sympathique. « L’idée, c’est aussi de créer un instant convivial. La bière, c’est très fédérateur. Je ne suis pas derrière le bar. Les tireuses sont placées de telle manière que je suis du côté des gens. » Alors évidemment, avec un tel bijou, France ne sait plus trop où donner de la tête. « J’ai le carnet de commandes qui explose. » Mariages, soirées, événements en plein air… Les clients affluent.

Pour le moment, la Beercyclette est détentrice d’une licence de groupe 3, qui lui permet d’aller dans des événements privés. Mais France se rêve à participer à des événements plus publics. « Il faut une demande d’autorisation pour vendre dans la rue. C’est très réglementé, bien sûr. Mais j’aimerais bien. Je ne suis pas un débit de boisson mais j’y suis apparentée. » Pas question de déconner avec ça. France verra ça par la suite. Elle vient de commencer son activité, et aura bien le temps par la suite de l’emmener dans la rue. On a le droit de rêver un peu.

Commentaires