Vannes Cyclo Randonneurs : site officiel du club de cyclotourisme de VANNES - clubeo

Insolite

1 mars 2018 - 12:06

 

Il décore sa clôture avec une centaine de bicyclettes colorées

  La clôture de la ferme de Darren Ireland avec des dizaines de vélos installés sur ses piquets. Darren Ireland a placé près de cent vélos sur la clôture de sa ferme en Saskatchewan.  Photo : Jim Galloway Photography fermier du sud de la Saskatchewan a fait preuve d'imagination pour que sa propriété se démarque en enjolivant la clôture qui délimite son terrain avec des dizaines de vélos recyclés. CBC

La plupart des bicyclettes utilisées par Darren Ireland pour réaliser son œuvre ont été trouvées au dépotoir, selon les explications du fermier à l’émission The Morning Edition, à la radio de CBC Saskatchewan. Plusieurs vélos semblent encore être en bonne condition.

« Vous seriez surpris de voir ce que les gens jettent aujourd’hui dans notre société d’objets jetables », a-t-il affirmé.

Avec un peu de savoir-faire en soudure, il est parvenu à installer les vélos sur les piquets de la clôture qui entoure sa ferme de bisons près de Carievale, dans le sud-ouest de la province. L’idée lui était venue un jour où il s’ennuyait au travail.

« Je pense que c’est une idée magnifique, jusqu’à ce que je veuille aller faire du vélo et que je trouve ma bicyclette sur sa clôture », dit en riant Larry Ireland, le père de Darren.

Une ferme-musée

Il n'y a pas que les bicyclettes colorées qui font en sorte que la ferme de la famille Ireland se distingue. Depuis 2009, Larry Ireland a accumulé des objets pour les exposer dans dix bâtiments de la ferme, afin de monter un petit musée.

On y retrouve des artéfacts provenant des deux guerres mondiales, d’anciens outils de ferme, de vieilles motoneiges et d'autres objets d’intérêt, dont la provenance est indiquée par des étiquettes.

La collection du musée a été agrémentée de dons de particuliers et de trouvailles dans des encans. « Les gens nous laissent tout le temps des trucs », a indiqué Larry.

Selon ce dernier, le musée est même connu aux États-Unis, grâce au bouche à oreille. Il dit avoir reçu des visiteurs d’aussi loin que Kansas City.

 

Commentaires